Cinq conseils pour assurer votre visibilité sur le web à l’international.

Dernière mise à jour : 13 oct. 2020

1. Ayez une vue d’ensemble

Vous avez créé un site internet pour assurer la visibilité de votre entreprise et celui-ci est disponible en plusieurs langues ? La difficulté n’est pas tellement de suivre votre visibilité en Suisse, puisque tous les outils sont à votre disposition pour cela, mais de la suivre à l’étranger. Il y a évidemment des outils qui vous permettent de faire cela, mais une façon rapide de vous donner une idée de votre SEO est d’utiliser un VPN pour simuler une re-cherche depuis l’étranger, ou tout simplement d’utiliser Google sans passer par Google.ch. Il suffira de remplacer le « .ch » par « .de » pour l’Allemagne, « .uk » pour le Royaume-Uni, etc. Cela vous donnera une idée de votre visibilité en fonction des pays et des langues de votre site afin de retravailler votre SEO en conséquence.


2. Simplifiez la vie à vos utilisateurs : une langue, une page

Nous vous déconseillons fortement de mettre deux langues sur une même page web. En effet, mettre votre texte et la traduction à côté ne sera pas très lisible ni pour le lecteur ni pour les algorithmes de Google. Il est préférable de penser votre site comme un tout pour chacune des langues afin que les internautes puissent circuler avec fluidité d’une page à l’autre dans leur langue. Pour plus de lisibilité, marquez la langue dan votre URL (exemple : www.monsiteweb.com/de indiquera aux utilisateurs qu’ils sont sur la version allemande de votre site).

3. Ayez conscience des intentions des utilisateurs

Chaque personne qui fait une recherche sur internet est à la recherche de quelque chose. Lorsqu’il s’agit d’une intention d’achat, il est important pour vous de comprendre ce qu’ils recherchent pour répondre à leurs attentes. Pour en savoir plus sur l’intentions des utilisateurs de votre site, il faut garder un œil sur les analyses marketing associées à celui-ci. Utilisez Google Ads pour connaître les mots clés qui permettent d’aboutir à votre site. Par l’analyse de ces mots, vous comprendrez ce que les gens cherchent et vous pourrez adapter votre contenu en conséquence.

4. Travaillez la structure de vos URLs

Il sera long et laborieux de déterminer le ciblage géographique en prenant les pages une par une. Pour vous simplifier le travail il est intéressant d’utiliser une structure URL qui vous permettra de segmenter votre site et de cibler ensuite ces segments. Vous pouvez propo-ser vos URLs pour des pays spécifiques, en divisant par domaine ou en divisant par direction. Chacun aura ses avantages et ses inconvénients. Mais bien travailler vos URLs vous permettra d’être plus facilement trouvable.


5. Le web, ce n’est pas que Google

Naturellement, votre site internet est très important pour votre visibilité sur le web. Mais ce n’est pas le seul outil internet à votre disposition pour mettre en avant votre entreprise. Ainsi vous pouvez utiliser les réseaux sociaux, en ciblant ceux qui sont les plus intéressants vis-à-vis de votre cible.

La plupart du temps, lorsque l’on parle de SEO, on interroge son classement vis-à-vis de Google. Hors Google n’est pas le seul moteur de recherche et l’algorithme des autres moteurs peut être très différent. Et si l’on se tourne vers les moteurs étrangers, la liste est très grande. Il peut donc être intéressant de s’intéresser à ces moteurs pour être certain de votre référencement sur ces-derniers également.

Saviez-vous que : 63,69 % de la population mondiale utilise Google Chrome comme navigateur de recherches.